Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription ASH 80

Le calendrier et les modalités CAPPEI 2017/2018, ainsi que les mesures transitoires se trouvent en ligne sur l’espace dédié du rectorat : cliquez ici

La dyscalculie

mettre en place des amnénagements

Comprendre et accompagner l’élève dyscalculique

Conseils inévitables pour la dyscalculie :

  • Développer la réflexion c’est-à-dire laisser penser activement ;
  • Laisser raisonner seul ;
  • Rendre la pensée mobile et réversible ;
  • Ne pas dramatiser les erreurs, les comprendre avec lui pour qu’il prenne conscience - de sa démarche ;
  • La place du jeu permet de faire des liens, les maths sont une manière d’établir des relations entre les objets du réel et entre les idées ;
  • Pour intéresser les élèves aux jeux, cessons de leur dire comment jouer.
  • Jeux de mémoire : mémory, cacher des éléments, des nombres, de cartes...
  • Dénombrer : mise en correspondance terme à terme ou mettre en correspondance.
  • Proposer de comparer des quantités avec diverses représentations : dessins, photos, pions, jetons, symboles...
  • L’accès à la conservation des quantités soit au principe de cardinalité se construit quand on présente aux élèves des situations où les objets sont affectivement, visuellement, spatialement différents pour se libérer de l’aspect perceptif.
  • Sérier c’est donc ranger selon un critère continu. Avoir un double regard sur les éléments de la série (avant et après).

Autres aides :

  • Comptines à chanter, rythmer en frappant dans les mains ;
  • Compter à partir d’un nombre autre que 1 ;
  • Compter entre deux nombres donnés ;
  • Apparier mots énoncés et écriture numérique sur la bande numérique ;
  • Colorier sur la bande numérique, le dernier mot/nombre énoncé sans erreur pour visualiser les progrès ;
  • Utiliser des collections d’objets déplaçables ;
  • Enoncer les mots de la comptine seulement lorsque l’objet est posé ;
  • Matérialiser le « parcours » de l’œilLimiter le recours aux repères auditifs ou oraux dans le transcodage

Aides pour la numération orale :

  • Créer un dictionnaire des nombres ;
  • Bande numérique horizontale ;
  • L’apprentissage du calcul doit venir après le sens de la conceptualisation ;
  • Travailler les différents calculs (mental, posé, instrumenté) ;
  • Apprendre les tables d’addition : mémoriser prioritairement, les sommes des nombres de 1 à 5, puis les doubles ;
  • Jouer avec les nombres connus pour en apprendre de nouveaux ;
  • Tables de Pythagore : avancer petit à petit, commencer par les carrés et faire verbaliser les résultats dans les 2 sens.

Problèmes : lire les énoncés et les schématiser.

  • Accepter et préférer des procédures plus personnelles, plus rudimentaires ;
  • Laisser compter sur les doigts ;
  • Pour se situer dans l’espace (opérations avec des colonnes de couleurs, géométrie avec des repères visuels et donner du papier quadrillé ;

Adopter une méthode de travail :

  • Logiciels : géotracé, posop, le matou matheux...
Mise à jour : 6 septembre 2016