Circonscription ASH 80

Pour l'école de la confiance

Sommaire

Forte d’une expérience riche menée en 2017, l’équipe du groupe 13/15 ans de l’ITEP de Péronne a décidé, cette année encore, de faire vivre à 6 de ses élèves une classe de neige dans la ville de La Bresse. Ce projet fut le symbole d’une collaboration qui se veut quotidienne entre l’équipe éducative et pédagogique. Aussi, après un travail de préparation aussi riche qu’intense de la part des jeunes et des professionnels, nous avons élu domicile dans les Vosges du 5 au 9 février. Une fois encore, le bilan fut positif et ce séjour permit à nos apprentis skieurs de découvrir un environnement nouveau qui ne manqua pas de les inspirer autant que de les questionner. Chaque temps de classe fut l’occasion d’apporter des réponses, de confronter les opinions mais aussi d’avancer dans la réalisation de différents projets parmi lesquels {{la réalisation d’un journal de bord}}, {{l’élaboration d’un guide touristique}} ou encore {{la préparation d’une expo photo}}. La vie quotidienne fut, elle aussi, riche d’enseignements pour chacun et aboutit à l’instauration d’une relation de confiance profonde entre les élèves et l’enseignante. Au lendemain de cette expérience nous restait à partager l’aventure et à matérialiser les souvenirs que nous en avions. {{Rédaction d’un article ? Diaporama ? }} {{Très rapidement les élèves optèrent pour la réalisation d’un film et, profitant d’une sortie scolaire axée sur le numérique, décidèrent de réaliser un film, leur film, par le biais de la technique du stop motion}}. Il s’agit alors pour l’enseignante de travailler différents axes avec les élèves : la technique du dessin animé, la modélisation des personnages, le travail sur fond vert, le choix et l’organisation des différentes scènes, l’écriture des dialogues, les enregistrements vocaux… Après visionnage de quelques dessins animés étant issus de cette technique, l’apprentissage commença par la réalisation d’un folioscope (livre animé décomposant le mouvement) mais très vite les élèves en repérèrent les limites et la complexité. La solution ? Créer alors des personnages fixes qu’il est possible de modeler pour en décomposer les gestes. Ainsi utiliser de la pâte à modeler et prendre une photo lors de chaque mouvement. Là encore les élèves furent confrontés à différentes problématiques : les photos doivent être prises exactement au même endroit et les personnages doivent être suffisamment rigides pour que l’on puisse voir l’évolution progressive des mouvements. Ils pensèrent alors à utiliser un trépied, à solidifier les personnages grâce à du fil de fer et à matérialiser les bras par du fil chenille. Parallèlement ils répertoriaient les moments clés du séjour, estimaient le nombre de personnages nécessaires et commençaient à organiser et hiérarchiser les différentes scènes tout en pensant les dialogues de façon à estimer le temps de chaque scène. Se posa alors la question des fonds. En effet, il leur semblait essentiel de faire évoluer les personnages dans des environnement reconnaissables. Le choix de l’enseignante fut celui d’utiliser le fond vert pour gagner du temps et conférer au film un caractère plus « authentique ». L’application « stop motion » disponible sur l’App Store permit d’effectuer ce travail simplement grâce à une interface intuitive et accessible à ce jeune public. Chaque scène fut ainsi tournée et parallèlement les voix y furent apposées ainsi que quelques musiques et bruitages illustrant les actions (là encore disponibles via l’application). Restait l’étape ultime du montage avec l’insertion de transitions, réglage du volume… (réalisé cette fois grâce au logiciel iMovie). {{Voilà comment les élèves ont réussi à faire de leurs souvenirs personnels une production commune désormais accessible à tous. }}
L'ITEP de Péronne fait son film !

L’ITEP de Péronne fait son film !

Forte d’une expérience riche menée en 2017, l’équipe du groupe 13/15 ans de l’ITEP de Péronne a décidé, cette année encore, de faire vivre à 6 de ses élèves une classe de neige dans la ville de La Bresse.

Ce projet fut le symbole d’une collaboration qui se veut quotidienne entre l’équipe éducative et pédagogique. Aussi, après un travail de préparation aussi riche qu’intense de la part des jeunes et des professionnels, nous avons élu domicile dans les Vosges du 5 au 9 février. Une fois encore, le bilan fut positif et ce séjour permit à nos apprentis skieurs de découvrir un environnement nouveau qui ne manqua pas de les inspirer autant que de les questionner.

Chaque temps de classe fut l’occasion d’apporter des réponses, de confronter les opinions mais aussi d’avancer dans la réalisation de différents projets parmi lesquels la réalisation d’un journal de bord, l’élaboration d’un guide touristique ou encore la préparation d’une expo photo. La vie quotidienne fut, elle aussi, riche d’enseignements pour chacun et aboutit à l’instauration d’une relation de confiance profonde entre les élèves et l’enseignante.

Au lendemain de cette expérience nous restait à partager l’aventure et à matérialiser les souvenirs que nous en avions. Rédaction d’un article ? Diaporama ?

Très rapidement les élèves optèrent pour la réalisation d’un film et, profitant d’une sortie scolaire axée sur le numérique, décidèrent de réaliser un film, leur film, par le biais de la technique du stop motion.

Il s’agit alors pour l’enseignante de travailler différents axes avec les élèves : la technique du dessin animé, la modélisation des personnages, le travail sur fond vert, le choix et l’organisation des différentes scènes, l’écriture des dialogues, les enregistrements vocaux…

Après visionnage de quelques dessins animés étant issus de cette technique, l’apprentissage commença par la réalisation d’un folioscope (livre animé décomposant le mouvement) mais très vite les élèves en repérèrent les limites et la complexité. La solution ? Créer alors des personnages fixes qu’il est possible de modeler pour en décomposer les gestes. Ainsi utiliser de la pâte à modeler et prendre une photo lors de chaque mouvement.

Là encore les élèves furent confrontés à différentes problématiques : les photos doivent être prises exactement au même endroit et les personnages doivent être suffisamment rigides pour que l’on puisse voir l’évolution progressive des mouvements. Ils pensèrent alors à utiliser un trépied, à solidifier les personnages grâce à du fil de fer et à matérialiser les bras par du fil chenille. Parallèlement ils répertoriaient les moments clés du séjour, estimaient le nombre de personnages nécessaires et commençaient à organiser et hiérarchiser les différentes scènes tout en pensant les dialogues de façon à estimer le temps de chaque scène. Se posa alors la question des fonds. En effet, il leur semblait essentiel de faire évoluer les personnages dans des environnement reconnaissables.

Le choix de l’enseignante fut celui d’utiliser le fond vert pour gagner du temps et conférer au film un caractère plus « authentique ». L’application « stop motion » disponible sur l’App Store permit d’effectuer ce travail simplement grâce à une interface intuitive et accessible à ce jeune public. Chaque scène fut ainsi tournée et parallèlement les voix y furent apposées ainsi que quelques musiques et bruitages illustrant les actions (là encore disponibles via l’application). Restait l’étape ultime du montage avec l’insertion de transitions, réglage du volume… (réalisé cette fois grâce au logiciel iMovie).

Voilà comment les élèves ont réussi à faire de leurs souvenirs personnels une production commune désormais accessible à tous.


L’ITEP de Péronne fait son film !

Mise à jour : 19 septembre 2018