Circonscription ASH 80

Pour l'école de la confiance

Sommaire

{{Accompagner un élève avec des troubles attentionnels, quelques conseils...}} {Canaliser l'attention :} - Installer un cadre de routines (emploi du tps, régles). - Espace : devant le bureau, limiter le matériel sas de repos. - Fixer des objectifs précis, pour soulager l’enfant et limiter la dépense d’énergie. - Limiter la durée des activités (temps donné) mais aller jusqu'au bout. - Éliminer les éléments distracteurs. - Parler avec fermeté, valoriser les comportements positifs. {{Adaptations pédagogiques :}} - Eviter le travail en double tâche. - Donner une seule consigne à la fois, concise. - Lecture orale des consignes et reformulation. - Donner du sens aux apprentissages (lien avec le quotidien). - Utiliser un indiçage visuel (dessins, schéma...). - Utiliser un code couleur adapté. - Décomposer et décrire les différentes étapes d’une séquence. - Factionner les évaluations. - Supprimer les QCM. - Créer une fiche méthodologique : s'arrêter-regarder-réfléchir-agir pour éviter l'impulsivité. - Demander de verbaliser et de reformuler la consigne. - Pour ne pas couper la parole, noter le mot pour s'en souvenir. {{Gérer les « Périodes délicates » :}} - Période de transition : moment de distraction et/ou d'agitation ; le rendre acteur (ranger, distribuer) Isolement (sas, sortir, bouger). Règles de vie : affichage aéré en classe. - Transgression doit donner lieu à une discussion, puis possibilité d'instaurer un code pour prévenir (kinesthésique). - Pour l'estime de soi : réprimander au bureau en binôme pour ne pas stigmatiser et exclure. - Prise de parole : proposer d'attendre en écrivant la réponse pour ne pas l'oublier. --- {Peggy de Boyer-Gacquer chargée de mission TSL au CRTLA - CHU Sud DSDEN-circonscription ASH}

Trouble de l’attention

Accompagner un élève avec des troubles attentionnels, quelques conseils...

Canaliser l’attention :

  • Installer un cadre de routines (emploi du tps, régles).
  • Espace : devant le bureau, limiter le matériel sas de repos.
  • Fixer des objectifs précis, pour soulager l’enfant et limiter la dépense d’énergie.
  • Limiter la durée des activités (temps donné) mais aller jusqu’au bout.
  • Éliminer les éléments distracteurs.
  • Parler avec fermeté, valoriser les comportements positifs.

Adaptations pédagogiques :

  • Eviter le travail en double tâche.
  • Donner une seule consigne à la fois, concise.
  • Lecture orale des consignes et reformulation.
  • Donner du sens aux apprentissages (lien avec le quotidien).
  • Utiliser un indiçage visuel (dessins, schéma...).
  • Utiliser un code couleur adapté.
  • Décomposer et décrire les différentes étapes d’une séquence.
  • Factionner les évaluations.
  • Supprimer les QCM.
  • Créer une fiche méthodologique : s’arrêter-regarder-réfléchir-agir pour éviter l’impulsivité.
  • Demander de verbaliser et de reformuler la consigne.
  • Pour ne pas couper la parole, noter le mot pour s’en souvenir.

Gérer les « Périodes délicates » :

  • Période de transition : moment de distraction et/ou d’agitation ; le rendre acteur (ranger, distribuer)
    Isolement (sas, sortir, bouger).
    Règles de vie : affichage aéré en classe.
  • Transgression doit donner lieu à une discussion, puis possibilité d’instaurer un code pour prévenir (kinesthésique).
  • Pour l’estime de soi : réprimander au bureau en binôme pour ne pas stigmatiser et exclure.
  • Prise de parole : proposer d’attendre en écrivant la réponse pour ne pas l’oublier.

— -
Peggy de Boyer-Gacquer
chargée de mission TSL au CRTLA - CHU Sud
DSDEN-circonscription ASH

Mise à jour : 20 juin 2016