Visuel du bouquet de services académiques

Circonscription ASH 80

Le calendrier et les modalités CAPPEI 2017/2018, ainsi que les mesures transitoires se trouvent en ligne sur l’espace dédié du rectorat : cliquez ici

Lecture et apprentissage explicite de la compréhension

Quel consensus sur l’apprentissage de la lecture ? Cette première partie de l’article présente les grands principes d’apprentissage ainsi qu’une sélection de 10 recommandations suite à la Conférence de consensus sur la lecture de mars 2016.

Apprendre à comprendre un texte, oui mais comment ? Deux types d’activités sur le questionnement de texte pour mener un apprentissage explicite de la compréhension.

Quel consensus sur l’apprentissage de la lecture ?

Le Cnesco et l’Institut français de l’Éducation (Ifé) ont organisé une conférence de consensus intitulée "Lire, comprendre, apprendre : comment soutenir le développement de compétences en lecture ?" (mars 2016).

La maîtrise de la lecture est une composante essentielle de la réussite scolaire, un facteur d’intégration dans la société et un atout majeur pour approfondir sa connaissance du monde, des autres et de soi.
La conférence de consensus s’est attachée à préciser et à approfondir la mise en œuvre et la traduction des principaux phénomènes en jeu dans l’apprentissage de la lecture dans les pratiques pédagogiques, lors de la scolarité obligatoire.

De cette conférence, un jury pluricatégoriel regroupant l’ensemble des partenaires de l’École a proposé 47 recommandations afin de soutenir le développement des compétences en lecture de la maternelle à la fin scolarité obligatoire voire au-delà (http://www.cnesco.fr/fr/lecture/).

Ces 47 propositions regroupent :

-> des recommandations générales portant sur

  • la maîtrise du code
  • l’enseignement de la compréhension
  • le développement d’une acculturation
  • la maîtrise de la langue
  • > des recommandations plus transversales portant sur
  • l’utilisation des outils du numérique
  • la prise en compte de la diversité des élèves dans la classe.

L’équipe de la circonscription ASH80 a relevé 10 recommandations prégnantes :

  • Dès l’école maternelle l’apprentissage de la lecture doit être préparé ou amorcé dans ses différentes dimensions : identification des mots, compréhension, utilité de l’écrit, plaisir de lire.
  • La formation d’un lecteur habile et autonome suppose un apprentissage continu de l’école maternelle jusqu’à la fin de la scolarité, sans ruptures inter-cycles.
  • Il faut parallèlement enseigner explicitement les mécanismes et les stratégies de lecture, et susciter une répétition la plus importante possible de l’activité lecture, répétition qui suppose de développer une appétence pour la lecture chez l’élève.
  • L’étude des correspondances graphèmes/phonèmes doit commencer dès le début du CP. Lors des deux premiers mois, il est nécessaire qu’un nombre suffisant de correspondances (de l’ordre d’une douzaine ou d’une quinzaine) ait été étudié afin de permettre aux élèves de décoder des mots de façon autonome.
  • Il faut rapidement proposer aux élèves, particulièrement aux plus faibles, des textes dont au moins la moitié des graphèmes sont déchiffrables.
  • Dès le CP il faut faire régulièrement des exercices d’écriture (sous dictée – en particulier pour les élèves les plus faibles - et/ou au choix de l’élève) parallèlement à ceux en lecture.
  • Dès l’école maternelle, il est important de consacrer un temps conséquent à l’étude de la langue, cette amorce doit être prolongée tout au long de la scolarité obligatoire par un travail systématique sur la dimension linguistique (vocabulaire, morphologie, syntaxe, inférences, type de texte) des textes étudiés.
  • Un enseignement structuré, systématique et explicite de la compréhension est nécessaire pour tous les élèves et doit être prolongé aussi longtemps que nécessaire pour les élèves moyens ou faibles afin d’en faire des lecteurs autonomes.
  • Dans la classe, la lecture doit s’articuler avec l’écriture, l’écoute et la parole.
  • Il faut faire écrire les élèves à propos des textes lus, exercer leurs capacités de reformulation sous forme d’écrit de travail, de prises de note et/ou de schématisation.

Les ressources Éduscol nous apportent un éclairage supplémentaire :

Éduscol - carte heuristique Lecture format PDF - 181.5 ko
Objectifs d’apprentissage lecture format PDF - 180.6 ko

Apprendre à comprendre un texte, oui mais comment ?

Poser des questions pour :

  • être dans un questionnement du texte (accompagner les élèves dans la construction du sens) et non
  • dans des questions relatives au texte (validation de la compréhension).

Quelles compétences l’élève doit-il mobiliser pour la compréhension ?

  • repérer les informations explicites
  • effectuer les inférences nécessaires pour combler les « blancs du texte »
  • identifier les personnages
  • repérer la chronologie et les lieux
  • identifier les liens logiques
  • mobiliser ses connaissances syntaxiques pour comprendre des phrases
  • mobiliser ses connaissances lexicales
  • reconnaître le type de texte.

Permettre à l’élève d’accéder à la compréhension, c’est l’amener à oser comprendre le monde qui l’entoure. Autonomiser cette capacité, c’est développer son esprit critique.

Les 4 enjeux de l’acte de Lire :

  • éthique : droits et devoirs du lecteur
  • politique : la validation du sens passe par la conviction et la preuve et non par la validation de l’enseignant.
  • esthétique : choix et qualité des textes sur le fond et sur la forme → c’est le plaisir de lire.
  • pédagogique : adapter ses stratégies de lecteur au support et à la situation : c’est l’entrée dans une culture humaniste.

Pour répondre à ces enjeux, le collectif ROLL Réseau des Observatoires Locaux de la Lecture d’Alain Bentolila propose des ateliers permettant un apprentissage explicite de la compréhension :

Ces ateliers offrent un espace de questionnement des textes aux élèves où le maître endosse le rôle de médiateur et où c’est le texte qui est seul sollicité pour apporter la validation des interprétations des élèves. La méthodologie est téléchargeable à partir du lien ci-dessous.

Questionner un texte en atelier format PDF - 59.9 ko

Ces propositions répondent aux enjeux détaillés dans les nouveaux programmes concernant l’enseignement explicite de la compréhension (programme du cycle 3) :

Pour que les élèves gagnent en autonomie dans leurs capacités de lecteur, l’apprentissage de la compréhension en lecture se poursuit au cycle 3 et accompagne la complexité croissante des textes et des documents qui leur sont donnés à lire ou à entendre.

Le cycle 2 a commencé à rendre explicite cet enseignement et à rendre les élèves conscients des moyens qu’ils mettaient en œuvre pour comprendre.

Le cycle 3 développe plus particulièrement cet enseignement explicite de la compréhension afin de doter les élèves de stratégies efficaces et de les rendre capables de recourir à la lecture de manière autonome pour leur usage personnel et leurs besoins scolaires.

Mise à jour : 28 août 2017